CHRISTOPHE COIN violoncelle


Né à Caen en 1958, Christophe Coin commence ses études musicales dans cette ville avec Jacques Ripoche. Sa formation le conduit au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, d'où il sort en 1976 après avoir obtenu un premier prix de violoncelle dans la classe d'André Navarra. A l'âge de seize ans, il obtient une bourse pour la Musikhochschule de Vienne. C'est également à Vienne qu'il suit l'enseignement de Nikolaus Harnoncourt. Puis il rencontre Jordi Savall qui l'admet dans son cours à la Schola Cantorum de Bâle. C'est là qu'il découvre vraiment la viole de gambe. Au même moment, à Bâle, il suit les master classes de Mstislav Rostropovitch car il n'abandonne cependant pas le violoncelle moderne. Christophe Coin commence alors à jouer avec le Concentus Musicus de Vienne et participe à plusieurs tournées. Il rencontre Christopher Hogwood qui lui demande d'enregistrer un disque de concertos de Haydn. En 1984, il accompagne Rudolf Noureev pour la création de son solo sur la Troisième suite de Jean-Sébastien Bach. La même année, il fonde l'Ensemble Mosaïques, dont les chefs de pupitres, Erich Hobärth, Andrea Bischof, Anita Mitterer et Christophe Coin, constituent le quatuor du même nom, s'engageant dès lors sur la totalité de l'oeuvre de chambre de Haydn, Mozart, Schubert et Beethoven. Le travail approfondi du Quatuor Mosaïques sur le répertoire viennois s'étend à la musique française (Hyacinthe et Louis Emmanuel Jadin) et le répertoire italien (Boccherini).

Depuis 1984, Christophe Coin est chargé des cours de violoncelle baroque et de viole de gambe dans la classe ouverte pour lui par le Conservatoire supérieur national de musique de Paris. Parallèlement à sa carrière de soliste, Christophe Coin donne de nombreux concerts en duo, en trio avec pianoforte aux côtés de Erich Hobärth et Patrick Cohen.

En septembre 1991, Christophe Coin prend la direction de L'Ensemble Baroque de Limoges avec lequel il explore les musiques des XVIIe et XVIIIe siècles et qu'il hisse rapidement au niveau des grandes formations internationales. Christophe Coin voit ses disques régulièrement couronnés des plus grandes récompenses. Deux Gramophones Awards avec le Quatuor Mosaïques, décernés à l'opus 20 de Haydn et tout récemment à l'opus 33 du même compositeur. Avec L'Ensemble Baroque de Limoges, il multiplie les enregistrements et se voit récompensé par les Victoires de la Musique pour les Cantates de Bach avec violoncelle piccolo enregistrées chez Audivis. "Musicien-chercheur", Christophe Coin propose aux musiciens et aux luthiers de tous bords de réfléchir sur la facture et la technique des instruments anciens en se réunissant à Limoges, où se tiennent régulièrement des colloques.



Design by Neo Neo