HERVÉ LAMY ténor


Ayant débuté dès dix ans avec les "Petits Chanteurs de Sainte Croix de Neuilly" dont il assure maintenant la formation auprès de François Polgàr, Hervé Lamy chante ensuite au "Choeur Grégorien de Paris", lui-même issu de cette maîtrise, et rejoint en 1982 la "Chapelle Royale" puis l"Ensemble Vocal Européen" dirigés par Philippe Herreweghe. Dès lors engagé par Jean-Claude Malgoire, William Christie, Hervé Niquet ou Christophe Coin, il collabore aujourd'hui à "La Fenice", "Akadêmia", "Ricercar" ou au "Centre Baroque de Versailles". Sans oublier, pour la musique ancienne, les ensembles "Gilles Binchois" et "A Sei Voci".

S'il chante souvent la mélodie et l'oratorio, Hervé Lamy fréquente néanmoins l'opéra: de son travail avec le metteur en scène Christian Gangneron, retenons "Armida" de Haydn, le "Pauvre Matelot" de Milhaud, "The Knot Garden" de Tippett et, en 1998, "Orfeo" de Monteverdi. En 2000, il crée un opéra de Jacques Castérède évoquant "Sainte-Foy de Conques". Parmi les quelques quatre-vingts enregistrements auxquels il a participé, outre les "Lieder" de Mozart et les "Dichterliebe" de Schumann, il faut noter quatre récitals de chant grégorien -forme qu'Hervé Lamy pratique maintenant avec assiduité- dont "Christus Rex", salué par un Diapason d'Or.



Design by Neo Neo